Accueil » Notre séjour en Colombie

Notre séjour en Colombie

Itinéraire de 2-3 semaines en Colombie – conseils et astuces.

Quel itinéraire pour un séjour en Colombie de 2 semaines environ et pour voyageurs ou backpackers? La réponse est dans cet article. Nous avons choisi la Colombie comme la première destination de notre road-trip de six mois en Amérique Latine. Nous sommes parties du 24 janvier 2022 au 11 février 2022. Pourquoi partir en vacances en Colombie ? Pour deux raisons : la principale est que c’est l’une des destinations les moins chères d’Amérique latine, que ce soit le vol depuis l’Europe ou la vie sur place. La deuxième raison était que j’avais de la famille qui vit à Popayán et pour débuter notre voyage ça nous paraissait un bon plan ! Au final, on profite donc de nos derniers jours ici avant notre prochaine destination pour vous partager cet encanto !


Comment préparer son séjour en Colombie ?

En ce qui nous concerne, on a préféré laisser le plus de place possible à l’improvisation durant notre séjour en Colombie. On s’est organisé presque au jour le jour, et tout a roulé comme sur des roulettes !

Premièrement, la Colombie est un pays où le tourisme international est peu développé, ce sont principalement les colombiens eux-mêmes qui visitent leur pays (et cela a dû être accentué avec la pandémie de covid). Pas besoin donc de prévoir les choses trop en avance, on a toujours trouvé de la place et ce même dans les meilleurs hôtels. Ainsi, nous sommes parties en ayant réservé uniquement les 2 premières nuits.

Cependant, ce fonctionnement convient pour un voyage au long cours, mais si vous partez 2 à 3 semaines, mieux vaut prévoir son itinéraire à l’avance pour être plus tranquille, car l’improvisation ça demande du temps et de l’énergie ! Il existe des agences comme Miles to Go, agence de travel planer qui peuvent aussi vous organiser le tout sous forme de road book (vols, hébergements, activités, circuits…)


Comment se déplacer durant son séjour en Colombie ?

Premièrement, pour les vols, on a privilégié la compagnie nationale Avianca qui dessert très bien le pays et possède une super application smartphone. Au départ de Barcelone, fin janvier, le vol nous a couté 400 euros bagages en soute compris. Pour les vols nationaux, comptez 50 à 100 euros par vol, avec un bagage en soute.

En second lieu, pour les trajets en bus, la Colombie fait deux fois et demi la France donc les distances sont longues et les routes très sinueuses.  Il faut compter 5 à 6 heures de bus en moyenne entre les grandes villes pour un coût très bas et avec des départs fréquents (le site rome2rio est très pratique pour connaître les itinéraires et les horaires de bus) et la qualité des transports est au rendez-vous. Attention, la Colombie est sur la cordillère des Andes et la conduite est olé olé ! Âmes sensibles s’abstenir (ou fermez les yeux) et pour ceux qui sont malades en transports, anticipez ! (Lisa avait un sac à vomi avec elle…)


Quel est le budget voyage par jour et par personne en Colombie ?

Budget moyen pour un sejour en colombie de deux semaines
Ces chiffres sont basés sur un séjour de 15 jours avec un budget moyen

Où dormir durant votre séjour en Colombie ?

On va vous parler des possibilités multiples de logements pendant votre voyage colombien. Dans les grandes villes on peut trouver facilement des Airbnb à des prix très raisonnables. De plus, les hôtels milieu de gamme sont très accessibles. Comptez 20 à 50 euros la nuit en chambre double avec petit déjeuner inclus. Beaucoup d’hôtels ou résidences de tourisme proposent un service de laverie et certains sont même dotés d’une salle de sport et d’une piscine.

Pour une ambiance plus familiale, les maisons d’hôtes, « posadas », sont très nombreuses et peu chères. C’est un bon moyen de s’immerger un peu plus dans le mode de vie local et parfois de partager son expérience avec d’autres touristes.

Pour terminer, nous n’avons pas essayé les auberges de jeunesse mais là encore, l’offre est large.


Comment téléphoner en Colombie ?

Pour commencer, les opérateurs sont nombreux mais nous avons choisi l’opérateur Claro. Pour résumer, il est présent partout ; vous trouverez des vendeurs directement dans la rue et de nombreuses boutiques. La solution la plus simple et rapide : il vaut mieux aller directement dans un magasin Claro et laisser le vendeur faire. Pourquoi? Avant tout, il ne suffit pas d’acheter une carte sim prépayée (environ 5000 COP pour 2GB et réseaux sociaux illimités) mais il faut également déclarer l’ouverture de cette ligne grâce à une carte d’identité colombienne. Les vendeurs ont l’habitude, ils s’occupent de tout en un temps records.


Que mange-t-on en Colombie ?

On aimerait vous parler ici des spécialités colombiennes dont vous pourrez vous délecter durant votre séjour en Colombie. Inévitablement, vous serez plongés dans la culture et les traditions colombiennes. Parmis elles, la gastronomie colombienne est très variée et très bon marché. On peut y déguster les meilleures empanadas accompagnées de patacon (banane plantin écrasée finement et frite). A plusieurs reprises, nous avons dégusté des truchas (truites frites) à toutes les saveurs possibles. En guise de pain, on déguste à la place les arepas (galettes de maïs), los bueñuelos (beignets) ou le pandebono (petite boule de pain).

Dans les régions les plus fraiches, nous nous sommes réchauffées avec un bon sancochos (une sorte de pot-au-feu) et le plat traditionnel que l’on retrouve absolument partout : la bandeja paisa (assortiment très copieux de viandes grillées accompagné de patacon et de flageolets).

Ensuite, en cas de petite faim, on vous conseille les tamales de pipian (mélange de pommes de terre et de mani cuit à l’étouffé dans une feuille de bananier) à Popayàn, un vrai régal.

Poursuivons avec en dessert, « el helado de paila », une glace artisanale et « el arequipe », un délicieux caramel fondant.

Et enfin, l’eau c’est la vie ! Attention, toutes les régions de Colombie n’ont pas l’eau potable. Pensez à vous munir avant votre départ d’Aqua tabs, disponibles en pharmacie.


Voyager en Colombie est-il dangereux ?

Ce qu’il faut dire avant tout c’est que les Colombiens sont accueillants, respectueux et très serviables. Cependant, comme dans beaucoup de pays d’Amérique Latine, il y a de la pauvreté et donc parfois de l’insécurité. Il ne faut pas prendre peur pour autant, nous n’avons absolument rien expérimenté de tel pendant tout notre séjour.

Premièrement, les recommandations de base s’appliquent pour un séjour en Colombie ou des vacances en toute sécurité. Nous vous conseillons de privilégier les itinéraires touristiques, éviter de marcher tard la nuit dans les rues (prenez un Uber ou un taxi), et ne montrez pas vos objets de valeur, ni votre argent. Ensuite, dans la foule portez votre sac à dos devant vous ou prévoyez un petit cadenas. Finalement, nous avions opté pour un sac à dos qui s’ouvre uniquement dans le dos (disponible chez Decathlon) pour plus de tranquillité.

Second point important, comme les prix sont bas, inutile de retirer beaucoup d’argent au distributeur pendant votre séjour. Il y en a partout et l’on peut majoritairement payer par carte bancaire. Renseignez-vous auprès de votre banque pour les frais supplémentaires. En fin de compte et en ce qui nous concerne, nous avons souscrit la carte Boursorama qui ne prend pas de frais à l’étranger.


Quoi mettre dans ma valise pour partir en Colombie ? Les indispensables petits plus…

  • Des pastilles d’Aquatabs pour purifier l’eau
  • Un chapeau ou une casquette
  • Un bonnet de douche ! (ici les pommeaux de douche sont fixés au mur et pas moyen d’éviter de se mouiller les cheveux)
  • Une bonne paire de chaussures de trek. On valide totalement la marque Sportiva ultra raptor running : tout terrain avec un bon grip et une bonne tenue de cheville.
  • Des vêtements en laine mérinos sous forme de couches superposées car les variations de températures sont importantes entre les différentes régions.
  • De l’anti-moustiques. Je vous recommande d’acheter la pommade anti-démangeaisons directement là-bas car elle est très efficace.

Quel itinéraire pour un séjour de 2 à 3 semaines à travers toute la Colombie ?

Tout d’abord, nous sommes partis pour un voyage de six mois en Amérique Latine, il a donc fallu faire des choix et nous sommes restées deux semaines et demi en Colombie. Finalement, il aurait bien fallu une à deux semaines de plus pour en profiter pleinement !

Itinéraire d'un séjour en Colombie de deux semaines
Carte de la Colombie

Jour 1 et 2 : La capitale, Bogotà (Cerro de monserrate, Museo del oro, et Museo Botero)

Evoquons ensemble le thème de la capitale : que visiter à Bogotà? Souvent peu considérée, la capitale colombienne offre cependant quelques belles choses à découvrir.

Pour en faire l’expérience, rendez-vous au sommet du cerro de Monserrate. Vous pouvez vous y rendre à pied (gratuit) ou en funiculaire (21 000 COP aller-retour/personne). Une fois sur là-haut vous pouvez admirer toute l’étendue de cette vaste capitale et profitez du contraste, d’un côté la nature, et de l’autre la ville. Puis, on peut y déjeuner et boire un café niché au cœur de la végétation, sous le regard des colibris.

Ce qui nous amène vers un incontournale sur Bogotà, le quartier de la Candelaria est connu pour son art de rue, ses couleurs flamboyantes et ses maisons typiques. On vous encourage vivement à y faire un tour.

quartier de la candelaria, art de rue, grafiti, tag, sejour colombie

Où loger à Bogotà  durant mon séjour en Colombie ?

Durant notre séjour colombien, on a adoré notre expérience au Spotty Hostels, une auberge de jeunesse proposant aussi des chambres privées tout confort. En effet, on y a profité de la très bonne cuisine du restaurant, et de son roof top avec piscine (même s’il faisait trop froid pour s’y baigner. Il y a aussi une salle de sport et une laverie. En somme, le rapport qualité-prix était top et quelle vue depuis les chambres !

vue sur el cerro de monserrate depuis la chambre spotty hostel pour sejour en Colombie
Vue depuis la chambre sur le Monserrate

Jour 3 : Zipaquirà, la Catedral de sal

Débutons par un haut lieu du tourisme colombien ; considéré comme le joyau de la Colombie, la Catedral de sal fut une véritable surprise pour nous. En tant qu’historiennes de l’art, nous en avons vu des cathédrales mais celle-ci est unique. Casque sur la tête, nous nous enfonçons dans un dédale de galeries souterraines à 150 mètres de profondeur (en toute sécurité), d’où était extrait le sel depuis l’époque pré-colombienne. Enfin, au bout de ce long couloir bordé de petites chapelles, on débouche sur une immense cathédrale creusée dans la roche avec sa nef, son abside, sa croix immense : on en reste bouche-bée.

Pour conclure, la catedral de sal restera pour nous une expérience immersive inoubliable. Sur place, vous trouverez diverses activités (escalade, balade etc…) et de nombreux stands pour se restaurer. Une ambiance très familiale.

nef de la catedral de sal avec vue sur la croix, sejour en Colombie
vue sur la nef de la catedral de sal

Comment se rendre à la catedral de sal ou à Zipaquirà ?

Pour commencer, depuis Bogotà, rendez-vous au portail nord, terminus des bus (environ 45min). Ensuite, on vous indiquera votre chemin ainsi que le bus en partance pour Zipaquirà (1H30). Il faudra compter 6000 COP/personne pour l’aller et pour les horaires, vous pouvez regarder sur le site rome2rio. Enfin, une fois arrivé à Zipaquirà, vous pouvez continuer votre chemin en taxi ou à pieds (une dizaine de minutes environ, mais ça grimpe !). La place principale de la ville est agréable et l’on peut s’y restaurer facilement.


Jour 4 : Cali

La capitale de la danse, Cali, ne fût qu’une étape dans notre séjour en Colombie. On a été chaleureusement accueillies dans une petite posada, Magic Garden, très joliment décorée et avec une vue fabuleuse dans le quartier historique de San Antonio. Le soir, c’est sous une folle ambiance de salsa, qu’on est allé profiter d’un très bon repas au Faro sous le rythme colombien. Pour se rendre à Cali, on a choisi de prendre un vol intérieur avec Avianca pour gagner du temps. Des liaisons en bus existent aussi, comptez environ 11 heures de trajet.


Jour 5-6-7 : Popayán

Popayán est une ville marquée par son passé colonial et une étape importante dans notre séjour en Colombie. Plus au sud, on y ressent plus fortement la culture, les traditions et le mode de vie colombien. Son centre-ville paré de blanc nous évoque les villages d’Andalousie et l’on peut profiter du charme de ses places et de ses nombreuses églises à l’ombre des arbres. Tous les musées y sont gratuits et accompagnés d’un guide. Il s’agit souvent d’un étudiant. Sa gastronomie est aussi renommée en Colombie : on peut y déguster de délicieuses mini-empanadas ; la fameuse bandera paisa, les tamales de pipian, le sancocho de gallina, la trucha (de la truite, que l’on trouve cuisinée à toutes les sauces partout en Colombie) ; helado de paila (glace artisanale) et j’en passe.

Vous pouvez également monter jusqu’au sommet del Morro del Tulcan qui surplombe la ville. Au coucher du soleil, on peut profiter de son ambiance décontractée et jeune en dégustant une oblea (galette fine garnie d’arequipe, dulce de leche ou marmelade).

Boîte à outils : Bus Calì – Popayán : 5h/ Prix : 5 euros/personne


Jour 8-9-10-11 : Salento – Vallée de Cocora

vue panoramique depuis le mirador de cocorra à Salento, séjour en Colombie
Vue panoramique depuis le mirador de Salento

Les deux premiers jours, nous étions installées dans un super eco-lodge en pleine nature au pied de la vallée et à 10min de Salento. L’occasion pour nous de se détendre au calme… Avant de se sentir un peu trop isolées et de prendre la décision de rejoindre le village.

Le troisième jour, nous posons donc nos valises dans Salento même, à l’hôtel El Mirador de Cocora, chambre « la suite des Andes ». Et là, c’est le coup de foudre. Depuis le lit, une baie vitrée toute hauteur offrant une vue panoramique sur toute la vallée, et seuls les bruits de la nature et des colibris volant devant la fenêtre pour nous distraire… Autant vous dire que l’on a pris une nuit de plus tout de suite. Le service est top et l’on déjeune chaque matin face à la vallée, un encanto ! Si l’on vous a donné le nom précis de la chambre, c’est qu’elle est l’une des seules à avoir cette vue panoramique, et c’est ce qui fait toute la différence !

La vallée de Cocora est notre coup de cœur du voyage. Véritable trésor de la nature, on sent une énergie et un calme apaisant au milieu de ces palmiers de cire géants (près de 60m de hauteur) uniques au monde. Prenez le temps de faire le trek de 5h autour de la vallée, il en vaut vraiment la peine. Nous l’avons fait à l’envers afin de pouvoir finir par le cœur de la vallée où se trouvent les plus hauts palmiers. Pour cela, il faut prendre le chemin à droite avant d’arriver à la partie restauration.

Trek dans la vallée de Cocorra

Nombreux sont ceux qui préfèrent partir tôt pour faire la marche. En ce qui nous concerne, nous n’avions pas été très bien renseignées avant le départ et pensions partir pour 3h de balade, nous sommes donc parties tranquillement vers 14h, avant de mettre un sacré coup d’accélérateur pour arriver avant la tombée de la nuit… Finalement nous avons pu profiter d’un splendide coucher de soleil sur la vallée à notre arrivée sur les coups de 18h. Pour marcher à votre aise et profiter du coucher de soleil, nous vous conseillons de partir vers midi. À savoir, il vous faudra vous acquitter de quelques pesos pour pouvoir traverser, par deux fois, les propriétés privées qui jalonnent le secteur.

Boîte à outils : Pour se rendre à Salento, on a pris un bus (5H) depuis Popayàn jusqu’à Armenia, puis un taxi jusqu’à Salento (45min).

Comment se rendre de Salento à la vallée de Cocorra ?

Soit votre hôtel vous appelle un taxi (pensez à récupérer son numéro pour le retour) soit vous pouvez vous rendre sur la place principale du village pour prendre une jeep qui ne démarre qu’une fois bien remplie.

Salento est un village très coloré au charme fou. Très touristique, on peut flâner dans ses rues pour admirer l’artisanat local ou profiter de sa gastronomie dans une ambiance détendue. On a pris une journée entière pour en profiter avant de repartir.

En remontant vers le nord, on passe sur la route de Medellin. Pour notre part, nous avons choisi de sauter cette étape, le temps nous manquait et nous avons préféré profiter davantage des magnifiques espaces naturels de la Colombie…


Jour 12-13 : Santa Marta

Depuis Salento, nous sommes donc allées à Pereira pour prendre un vol direct jusqu’à Santa Marta, pleines d’ambition, pour aller visiter le parc national de Tayrona… et nous sommes restées à la porte. Le parc ferme chaque année durant quelques semaines à la demande des peuples autochtones qui y vivent afin que la nature se restaure. Une très bonne initiative en soi, mais un petit manque de communication pour les touristes !

Nous avons donc passé une journée à Santa Marta, qui est une ville balnéaire très festive. Pour la plage, ce n’est pas le meilleur endroit, mais son centre-ville est super animé le soir. La jeunesse et les touristes viennent y manger, boire et danser la salsa dans la rue. La Pura vida n’a jamais aussi bien porté son nom !

Boîte à outils : Vol Avianca Pereira – Santa Marta (1h) environ 80 euros avec un bagage en soute.


Jour 13 à 20 : Cartagena de las indias

Capitale caribéenne de la Colombie, Cartagena de las Indias est une vieille et noble dame parée de fleurs et de milles couleurs. c’est l’étape soleil de notre séjour en Colombie. Son style hérité de la période coloniale et son climat tropical lui confère une ambiance de vacances et de farniente. On est tombé sous le charme de ses rues pavées, ses places, ses terrasses… on a décidé d’y rester une semaine pour s’y reposer et l’on s’y est senti comme à la maison. Véritable porte étendard de l’art de rue, le quartier populaire de Getsemani nous a en mis plein les yeux. C’est une merveille.

L’occasion aussi d’aller profiter des plages de sable blanc sur les îles del Rosario. Pour 45 euros par personnes, nous sommes allées passer une journée à Isla Bela. Le prix comprend l’aller-retour en bateau, l’emplacement avec transats sur la plage et le repas. Le paysage était au rendez-vous mais le concept un peu trop touristique à notre goût.

Boîte à outils : Bus Santa Marta – Cartagena (3h45) / Prix : 12 euros/personne


Les autres étapes intéressantes d’un séjour en Colombie

Par manque de temps, nous avons fait des choix. Cependant, voici la liste de quelques étapes que nous aurions aimé faire :

  • Medellìn : visite de la comuna 13 (avec ou sans guide)
  • Guatapé : piedra del Peñol (prix 20 000 COP/personne)
  • Parc national de Tayrona (prix 54 500 COP/personne)
  • Désert de Tatacoa
  • Visite de una finca de chocolate ou de café

C’est la fin de notre séjour en Colombie. Ambassadeur de la nature, on a aimé ses reliefs durs et l’immensité de ses paysages. Depuis Cartagena, on s’envole pour le Costa-Rica pour une centaine d’euros. Le voyage continue…

De plus, tout au long de notre périple, on a eu la chance d’échanger avec d’autres visiteurs. C’est pourquoi, vous pouvez jeter un coup d’oeil au blog d’Elise et Justin qui ont aussi voyagé en Colombie.

Avez-vous déjà voyager en Colombie? Ou vous avez l’intention d’y séjourner? Aidez-nous s’il vous plaît en commentant cet article ou nous écrire directement afin que l’on puisse échanger ensemble sur vos remarques ou vos questions, nous y répondrons avec grand plaisir.

Lisa et Marie

6 Commentaires

  1. Julie
    14 mars 2022 / 21 h 40 min

    Super blog ! Ça donne envie de voyager 😍

    • gringasdepaseo
      Auteur/autrice
      15 mars 2022 / 0 h 27 min

      Merci Julie. Cela nous motive et nous booste.

  2. Bellver
    15 mars 2022 / 8 h 04 min

    Super article, bravo les filles❤️❤️👍👍, il n’y a plus qu’à faire ses valises😍

    • gringasdepaseo
      Auteur/autrice
      15 mars 2022 / 17 h 00 min

      Merci Muriel si cela peut vous donner envie d’y aller 🙂

  3. Feret Laurence
    15 mars 2022 / 17 h 34 min

    Super documenté votre blog! Bravo 👍. Continuez à nous faire voyager !

    • gringasdepaseo
      Auteur/autrice
      16 mars 2022 / 0 h 06 min

      Merci beaucoup Laurence, de te part c’est particulièrement motivant ;-). Le voyage continue…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :